pastelarbre1Mosaïque animée,

Trace blanche sur fond violet, union de bleus à l’âme et de rouge au sang,

métamorphose du vivant, empreinte de la caravane berbère, de la roulotte du printemps,

le chameau et la louve, s’abreuvent dans le même courant.

Le ciel et la terre ont procrées intensément, alchimie de l’âme, amour du mort en vivant.

Patchwork intense, tzigane en mouvement, fille et fils du vent, danse bariolée, trajectoire du feu savant.

Arbre de vie, racine du monde du dedans, fais moi glisser dans tes entrailles, sol obscur éveille la déesse en moi. Terre mère enfante moi. Allaite la graine recroquevillée dans mon sein endormi.

Etoile du matin, douce et parfumée, constellation réconfortante, grande ours je m’abandonne dans tes bras.

Trace de pas dans le ciel, papa es-tu là ?

Empreinte d’un autre monde, je souhaite te rencontrer. Je n’ai plus peur.

Labyrinthe conduis moi, mes yeux se ferment, je me glisse dans tes bras.

Aide-moi à me perdre, pour mieux me retrouver, toi qui m’attends depuis un million d’années.

Serpentin céleste, apprends-moi, étreinte protectrice, ma robe virevolte déjà.

Foule d’inconnus, caressez moi, encore et encore, transformez-moi.

Liquide amniotique au cœur de l’océan, mouvement de l’âme, eau bienfaitrice, détentrice des secrets du temps, conduis moi vers le 7ème continent, dans la rondeur de la terre, dans le ventre du courant.

Tendresse du geste, je me sens sirène dans tes bras, je reconnais ta présence, ton grand amour pour moi. Oh, berce moi, encore et encore, j’ai tant besoin de toi.

A la croisée des mondes, beauté de la terre, secret révélé, arabesques de la connaissance, profondeur de l’histoire de l’humanité.

Alliance bienveillante, pourtour de mon corps, transformation à mon doigt, tu témoignes et rend grâce, du féminin en moi.

Vas, montre au monde qui je suis, brille, myriade d’étoiles, douce femme, je vois dans ta pupille l’étoile du berger, onctueuse comme ton nom d’artiste : Coré.

Ame d’enfance, visite-moi, encore et encore, ne t’arrête jamais. Je te suis fidèle.

Voûte céleste, tu es à l’honneur, chaos créateur, saisis moi. J’ai besoin de toi, je m’offre à toi pour l’éternité.

Tu es mon phare, la tempête la plus féroce peut bien souffler, je suis à toi.

Création : fusionne-moi, fais-moi perdre la tête, je veux m’unir à toi : mariage du corps et de l’esprit.

Pour le meilleur, création : prends-moi !